nature

  • Alliaire officinale - Alliaria officinalis Andrz

    Imprimer

     

     Noms usuels : Herbe à l'ail, Herbe aux aulx, Julienne alliaire, Velar alliaire

    070509 004

     L'alliaire officinale ou Herbe à ail (Alliaria petiolata) ; du latin allium : ail et petiolata car les feuilles du bas ont un long pétiole) est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Brassicacées

    070509 003

    Ses graines peuvent servir de substitut à la moutarde noire dans l'élaboration du condiment du même nom (moutarde). Les jeunes feuilles mélangées dans une salade apportent un léger gout d'ail. On peut également l'employer dans du beurre ou en faire du pistou

    Elle est traditionnellement utilisée pour ses vertus diurétiques, contre les rhumatismes, l'asthme et la goutte. On prête aussi des vertus antiseptiques à la plante fraîche, alors utilisée en cataplasme

    Infos de : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alliaire_officinale

    Condiment, Moutarde aux graines d'alliaire

    • 60 g de graines d'alliaire officinale
    • 50 ml de vinaigre de vin blanc
    • 100 ml d'eau
    • 20 ml d'huile de tournesol
    • 60 g de miel
    • 60 g de farine
    • 2 g de sel de Guérande
    • 25 g de curcuma (facultatif)
    1. Rincez les graines d'alliaire à l'eau froide. Faites-les tremper 8 h dans le vinaigre et l'eau afin de les ramollir.
    2. Mixez les graines, l'eau et le vinaigre. Ajoutez petit à petit l'huile de tournesol, le miel, la farine et le sel.
    3. Ajoutez le curcuma si vous souhaitez donner une couleur plus jaune à la moutarde.
    4. Laissez aérer la moutarde dans un pot en terre à l'air libre pendant 48 h au réfrigérateur pour dissiper l'amertume. 

    L'Alliaire officinale est une plante bisannuelle de 50 à 80 cm de hauteur.

     

    Sa tige est droite, ses feuilles pétiolées, découpées, d'une forme rappelant un cœur. Les fleurs sont blanches en grappes, composées de 4 sépales, de 4 pétales, de 6 étamines, 2 capelles. Les graines se trouvent dans des gousses longues à 2 valves. La floraison a lieu de Mars à Juin. On la rencontre en Europe, mais pas dans les régions méditerranéennes. Elle est présente dans les terrains frais, sur les bords des chemins, et jusqu'à un peu moins de 1000 m. L'Alliaire officinale a la particularité de sentir l'ail lorsqu'on la froisse entre les doigts. Elle doit son nom à l'allium qui signifie "ail".

    On la rencontre facilement aux bords des chemins et, dans les pâturages, les vaches la broutent volontiers.  Elle est utile comme antiseptique, que ce soit en usage interne qu'en usage externe. Il est recommandé d'utiliser l'Alliaire officinale alors qu'elle est encore très fraîche car elle perd très rapidement ses propriétés. Elle contient de l'huile essentielle, de hétéroside azoté, des enzymes

    Informations reprises du site : http://www.bien-etre-naturel.info/plantes/alliaire-officinale.html

     

    Propriétés et bienfaits de l’alliaire officinale

     

    L’alliaire officinale comprend d’incroyables vertus thérapeutiques, raison pour laquelle elle demeure très convoitée par les chercheurs scientifiques. Il s’agit d’un remède efficace contre les troubles urinaires et aussi le meilleur moyen pour évacuer rapidement l’urine. Cette plante est préconisée par les médecins pour apaiser les douleurs rhumatismales et traiter la goutte. Lorsque les feuilles sont encore vertes, elles peuvent être utilisées sous forme de cataplasme ou en infusion en tant qu’antiseptique. D’ailleurs, l’alliaire officinale conserve plus ses propriétés lorsqu’elle est encore fraîche. Elle forme un excellent complice contre les problèmes cutanés, comme l’eczéma et assèche rapidement les plaies, notamment celles liées aux muqueuses, entre autres les gencives. Pour retrouver la forme et avoir du tonus, il est conseillé d’en prendre modérément une bonne dose tous les matins. En raison de sa propriété expectorante, l’alliaire officinale était utilisée autrefois dans les pays européens en tant que matière de base servant à la fabrication d’antitussif et d’antiscorbutique

     

    Voir la suite sur ce site :

     http://les-plantes-medicinales.net/2011/03/alliaire-officinale-alliaria-petiolata/

    Quelques utilisation culinaire, sur ce site

     

     http://lesjardinsdepomone.skynetblogs.be/archive/2009/04/27/l-alliaire-cueillez-maintenant-l-ail-sans-ail-pour-vos-salad.html

  • Chèvrefeuille des bois

    Imprimer

     

    Le chèvrefeuille des bois (Lonicera periclymenum) est une liane arbustive qui fait partie de la famille des Caprifoliacées, ses fleurs sont très odorantes

    - floraison de mai à juillet

    - fructification d'août à novembre

    - fruits : baies rouges qui sont toxiques

    - Aire de répartition : européen méridional

    - Toxique : xylostéine (glucoside encore mal conne)

    - Signes cliniques :

    - Vomissements intenses, diarrhées parfois sanguinolentes

    - Congestion du visage, maux de tête

    - Troubles cardiaques et neurologiques graves

    A dose faible, ils sont émétiques et purgatifs.
    Le danger est d'autant plus fort que les baies de ce chèvrefeuille sont attirantes et peuvent être plus ou moins sucrées !!! ce qui est dangereux

    arbre10

    chevrefeuille-fruits

  • Adoxe

    Imprimer

    Adoxe
    ( Adoxa moschatellina )
    Adoxacées

    Synonyme(s) : Adoxe musquée, Herbe musquée

    Altitude : jusqu'à 2600 m.

    Taille : de 5 à 20 cm

    Floraison : de mars à mai

    Cycle de vie : vivace

    Répartition : france : partout sauf en Bretagne, dans le Sud-Ouest et dans le Midi méditerranéen.

    Habitat : a l'ombre, bois frais de feuillus, forêts reveraines, haies

    Fleurs : fleurs vert-jaunâtre regroupées en général par 5 pour former une petite inflorescence cubique.

    La fleur située sur le dessus de l'inflorescence se distingue des autres car elle a quatre lobes et un calice

    à deux lobes, alors que toutes les autres ont une corolle à cinq lobes et un calice à trois lobes.
    Odeur légèrement musquée.

    Feuilles : deux feuilles radicales longuement pétiolées, à trois folioles découpées.

    Les feuilles fanées répandent une odeur faible.

    Tige : tige dressée.

    Reproduction : les fruits, verts, mesurent environ 5 mm et sont entourés par les lobes

    allongés du calice ; ils reposent à terre avec le pédoncule enroulé.

    Commentaires : souvent en colonies.

    adoxa_moschatelina_4361

  • Amourette

    Imprimer

     Brize intermediaire

    ( Briza media )
    ( graminées pu Poacées)

    Synonyme(s) : Amourette

    Altitude :

    jusqu'à 2000 m.

    Taille :

    de 25 à 60 cm.

    Floraison :

    de mai à août.

    Cycle de vie : vivace

    à souche rampante.

    Habitat :

    prairies sèches, pâturages, friches, clairières.

    Fleurs : inflorescence

    pyramidale, très lâche, épillets verts ou violacés, ovales

    ou triangulaires, plus larges que longs, portés par de très longs pédoncules et se

    balançant au moindre souffle d'air ; les glumelles se superposent partiellement,

    à la manière des écailles de poisson.

    Feuilles :

    feuilles peu engainantes avec une petite ligule à l'aisselle.

    Tige : tiges très fines

    grande amourette