Plantes dites sauvages ! Blog collaboratif - Page 6

  • Anémone Sylvie, anemone nemorosa

    Imprimer

      

    L'anémone sylvie ou anémone des bois (Anemone nemorosa ; du grec anemos : « vent » et du latin nemorosus : « des bois »), mais aussi , fausse anémone, pâquette, sénic, bassinet purpurin, tourne-midi, anémone sanguinaire,casse-verre, bassinet blanc, est une plante herbacée pérenne de la famille des renonculacées.

    annemone sylvie 2

    Elle forme souvent des tapis denses en sous-bois, en mars-avril. C'est une plante à rhizome commune en Europe sauf autour du bassin méditerranéen. Son cycle végétatif précoce lui permet de profiter de la lumière avant que les feuillages des arbres obscurcissent les sous-bois. Elle mesure près de 30 cm de haut.

    Son rhizome avance à la vitesse de deux à trois centimètres par an. La fleur n'occupe pas la même position année après année, elle se déplace en suivant son rhizome.

    anémone sylvie 1

    Les tapis formés par les anémones sylvies sont très denses. Les fleurs blanc-rose suivent la course du soleil, surement afin d'être mieux vues par les insectes pollinisateurs. Par temps humide, elles referment leur corole pour protéger leur pollen.

     

    Habitat

    Sous bois de feuillus ; prés en zones montagneuse et submontagneuse. Son aire de répartition comprend pratiquement toute l'Europe mais elle est plus rare dans les régions méditerranéennes.
    En zone européenne tempérée, en forêt, là où sa présence est naturelle, elle serait (avec le muguet) un bon bioindicateur d'ancienneté et de la naturalité de la forêt

     anemone sylvie

     

    Propriétés : rubéfiant et toxique

    • Mode d'emploi : externe

    L'anémone sylvie est utilisée en friction locale, car caustique, contre les rhumatismes. Comme les autres anémones, elle est toxique, en effet 200 mg d'anémonine suffisent à provoquer la mort d'un animal de 10 kg.

  • Epinard sauvage Bon-henri, chénopodium bonus-henricus

    Imprimer

     Le chénopode Bon-Henri tient son nom du roi Henri IV qui avait créé des jardins de plantes comestibles dans le but d’aider son peuple. Cette plante pousse souvent à proximité des villages et sur le bord des chemins, fréquent aux abords des ruines. Il est facile à reconnaître grâce à ses grandes feuilles triangulaires dont le dessous est couvert de minuscules billes blanches roulant sous les doigts.

    Les feuilles triangulaires sagittées sont propres à tous las chénopodes et arroches apparentées.

     

    épinard sauvage bon-henri

    L'inflorescence conique est typique du Bon-Henri.

    Biotopes : bords des chemins, et pieds des murs

    Le Chénopode Bon-Henri se mange soit en salade soit comme un épinard, c'est un très bon légume, il faut toutefois faire attention à l'endroit où on le cueille. Il se reconnait très facilement car sous ses feuilles il y a de minuscules cristaux qui roulent entre les doigts.

    Dans les Balkans, on confectionne une friandise  au goût de cacahuètes à partir du rhizome pulvérisé.

    Les graines sont broyées pour en faire de la farine.

    Hauteur 20 à 60 cm

    Floraison de mai à août

  • Lychnide Fleur-de-coucou (Lychnis flos-cuculi)

    Imprimer

    lychnide fleur de coucou

    Les pétales roses, très échancrés et les calices rouge-brun distinguent cette espèce du Compagnon Rouge.

    Biotopes : prairies humides, forêts ouvertes, lisières, coupes forestières, marais, fossés

    Commun dans toutes les régions, plus rare en méditérranée ,

    La tige comporte souvent de l'écume provenant de larves de cigales, (bave de coucou) ce qui lui a donné ce joli nom de fleur-de-coucou

    Hauteur 20 à 90 cm, elle fleurit de mai à août

  • ARWARDS 2008

    Imprimer

    Le Cru des ARWARDS 2008 est décerné à

    LOO

     

    winner-a-pas-de-loo

    Bravo  à BIO, PASCAL, DUKE, MIMI, COEUR d'ENFANT, et tous les autres nominés gagnants de leur catégorie

    Un Grand Coup de chapeau  aux 1500 blogs nominés

    Merci de vos votes

    Pour en savoir un peu plus petit clic

     blogAwardsAccroche

  • L'ail

    Imprimer

    L'ail (allium sativum L) fait partie de la famille des liliacées.

    Il craint l'excès d'humidité et les terres riches en humus, qui contribuent à le faire pourrir.

    Différentes variétés

     Les semences certifiées donnent un rendement supérieur d'environ 20 % à celui des semences courantes.

    • Variétés d'automne : rendement double des variétés alternatives, conservation moyenne.Ail blanc "Blanc de la Drôme", "Messidrome", "Thermidrome". Ail violet : "Violet de Cadours", Germidour".
    • Variétés alternatives à planter à l'automne (dans le midi seulement) ou en hiver : rendement moyen, excellente conservation. Ail rose "Fructidor", "Printanor", "Rose de Lautrec".

    Semis et plantation

    Les caïeux sont à prélever tout autour de la tête car ils sont plus productifs. Ceux du milieu sont à réserver pour la consommation.

    On met les caïeux en terre, la tête vers le haut, en les enfonçant avec trois doigts à 2 cm de profondeur. Vous pourrez planter à peu près 8 caïeux par mètre de rang.

    On peut aussi produire des plants. pour se faire, planter une tête entière, en novembre, à l'abri si nécessaire. Récolter les plants en mars et repiquer immédiatement.

    En plantant des caïeux tardivement, à fin avril/mai, on récoltera un bulbe qui sera réservé pour être replanté en novembre. A la récolte, on sortira des bulbes particulièrement gros.

    Cultures associées

    L'ail n'est pas recommandée en culture associée. L'association est très défavorable avec les haricots et les pois. Il peut néanmoins se planter près de la pomme de terre et du pissenlit.

    Entretien

    Le froid et les prédateurs peuvent soulever les caïeux avant qu'ils soient fixés par les racines. Les remettre immédiatement en place en les enfonçant.

    Biner une fois ou deux au démarrage de la végétation. Il est inutile d'arroser.

    En sol humide, déchausser légèrement les bulbes avec une binette au début de leur formation. Si le feuillage tarde à jaunir à l'approche de la récolte, coucher ou nouer les tiges pour provoquer l'arrêt de la végétation.

    Récolte et conservation

    Arracher les aulx quand le feuillage est à moitié desséché, par temps sec et les laisser ressuyer sur le sol pendant quelques jours, puis les entreposer, en cagette ou en tresses, dans un endroit frais et aéré. L'ail résiste au gel.

    Le traitement suivant est recommandé pour la qualité et la durée de conservation. Allumer un feu de bois et le couvrir de broussailles verte pour le faire fumer. pendre au dessus les tresses ou les paquets d'ail. Après fumage les pendre dans un endroit frais et aéré.