Plantes dites sauvages ! Blog collaboratif - Page 4

  • Molène

    Imprimer

    Voici un demande qui nous a été faite concernant une recette de vin de Molène

    Pouvez-vous y répondre ?

    Merci à tous

    molène

    recette de vin de molène
    auriez-vous la recette de vin fait avec les fleurs de molène , du vin blanc sec , du sucre et de l'alcool ??? merci de me la donner
    laporte.
    laporte.jocelyne@free.fr
  • Alliaire officinale - Alliaria officinalis Andrz

    Imprimer

     

     Noms usuels : Herbe à l'ail, Herbe aux aulx, Julienne alliaire, Velar alliaire

    070509 004

     L'alliaire officinale ou Herbe à ail (Alliaria petiolata) ; du latin allium : ail et petiolata car les feuilles du bas ont un long pétiole) est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Brassicacées

    070509 003

    Ses graines peuvent servir de substitut à la moutarde noire dans l'élaboration du condiment du même nom (moutarde). Les jeunes feuilles mélangées dans une salade apportent un léger gout d'ail. On peut également l'employer dans du beurre ou en faire du pistou

    Elle est traditionnellement utilisée pour ses vertus diurétiques, contre les rhumatismes, l'asthme et la goutte. On prête aussi des vertus antiseptiques à la plante fraîche, alors utilisée en cataplasme

    Infos de : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alliaire_officinale

    Condiment, Moutarde aux graines d'alliaire

    • 60 g de graines d'alliaire officinale
    • 50 ml de vinaigre de vin blanc
    • 100 ml d'eau
    • 20 ml d'huile de tournesol
    • 60 g de miel
    • 60 g de farine
    • 2 g de sel de Guérande
    • 25 g de curcuma (facultatif)
    1. Rincez les graines d'alliaire à l'eau froide. Faites-les tremper 8 h dans le vinaigre et l'eau afin de les ramollir.
    2. Mixez les graines, l'eau et le vinaigre. Ajoutez petit à petit l'huile de tournesol, le miel, la farine et le sel.
    3. Ajoutez le curcuma si vous souhaitez donner une couleur plus jaune à la moutarde.
    4. Laissez aérer la moutarde dans un pot en terre à l'air libre pendant 48 h au réfrigérateur pour dissiper l'amertume. 

    L'Alliaire officinale est une plante bisannuelle de 50 à 80 cm de hauteur.

     

    Sa tige est droite, ses feuilles pétiolées, découpées, d'une forme rappelant un cœur. Les fleurs sont blanches en grappes, composées de 4 sépales, de 4 pétales, de 6 étamines, 2 capelles. Les graines se trouvent dans des gousses longues à 2 valves. La floraison a lieu de Mars à Juin. On la rencontre en Europe, mais pas dans les régions méditerranéennes. Elle est présente dans les terrains frais, sur les bords des chemins, et jusqu'à un peu moins de 1000 m. L'Alliaire officinale a la particularité de sentir l'ail lorsqu'on la froisse entre les doigts. Elle doit son nom à l'allium qui signifie "ail".

    On la rencontre facilement aux bords des chemins et, dans les pâturages, les vaches la broutent volontiers.  Elle est utile comme antiseptique, que ce soit en usage interne qu'en usage externe. Il est recommandé d'utiliser l'Alliaire officinale alors qu'elle est encore très fraîche car elle perd très rapidement ses propriétés. Elle contient de l'huile essentielle, de hétéroside azoté, des enzymes

    Informations reprises du site : http://www.bien-etre-naturel.info/plantes/alliaire-officinale.html

     

    Propriétés et bienfaits de l’alliaire officinale

     

    L’alliaire officinale comprend d’incroyables vertus thérapeutiques, raison pour laquelle elle demeure très convoitée par les chercheurs scientifiques. Il s’agit d’un remède efficace contre les troubles urinaires et aussi le meilleur moyen pour évacuer rapidement l’urine. Cette plante est préconisée par les médecins pour apaiser les douleurs rhumatismales et traiter la goutte. Lorsque les feuilles sont encore vertes, elles peuvent être utilisées sous forme de cataplasme ou en infusion en tant qu’antiseptique. D’ailleurs, l’alliaire officinale conserve plus ses propriétés lorsqu’elle est encore fraîche. Elle forme un excellent complice contre les problèmes cutanés, comme l’eczéma et assèche rapidement les plaies, notamment celles liées aux muqueuses, entre autres les gencives. Pour retrouver la forme et avoir du tonus, il est conseillé d’en prendre modérément une bonne dose tous les matins. En raison de sa propriété expectorante, l’alliaire officinale était utilisée autrefois dans les pays européens en tant que matière de base servant à la fabrication d’antitussif et d’antiscorbutique

     

    Voir la suite sur ce site :

     http://les-plantes-medicinales.net/2011/03/alliaire-officinale-alliaria-petiolata/

    Quelques utilisation culinaire, sur ce site

     

     http://lesjardinsdepomone.skynetblogs.be/archive/2009/04/27/l-alliaire-cueillez-maintenant-l-ail-sans-ail-pour-vos-salad.html

  • Fleur de mauve

    Imprimer

    Pour adoucir  la peau, faites une

    infusion très concentrée de 100 grammes de fleurs pour 1 litre d'eau.

    Versez ensuite cette infusion dans votre bain qui rafraîchira et soulagera également les brûlures dues au soleil

    dyn003_original_708_532_pjpeg_2604260_3c92e1668cd45f667a1087367ff6c041

  • Ancolie - Aquilegia

    Imprimer

    126

    Ancolie- Aquilegia vulgaris

     

    C'est une plante de la famille des renonculacées, vivace entre 2 et 4 ans.

    Son jolie feuillage et semi-persistant. Avec une taille en fleur de +- 80m qui arrive vers avril - mai - juin. Dans de nombreux coloris. De forme simple ou double avec des couleurs bicolores aussi. 



    Milieu :            En rocaille, en massif, en sous bois.

                             Aussi, à l'état sauvage en lisière de foret.

      129

    Je laisse la fleur se faner pour la production de graine, et telle un moulin a vent, elle s'éparpille dans le jardin et la surprise de l'année suivant et de la voir fleurir à des endroits inattendus.

    128

    Les graines noires qui se trouvent dans les capsules sont toxiques.

    Les feuilles de l'ancolie servaient à soigner les plaies.

     

    Fleurs et plantes sauvages ... A la découverte des plantes...Lècia



                           

     

  • Lamier Jaune, Lamium galeobdolon, Ortie Jaune

    Imprimer

    Le lamier jaune ou ortie jaune (Lamium galeobdolon) est une espèce de plantes de la famille des Lamiaceae. , très commune en France.

    lamier jaune DSC_0029

    Malgré son nom vernaculaire d'« ortie jaune », ce n'est pas une ortie véritable (genre Urtica). Elle ne pique pas. Les fleurs jaunes et la tige carrée permettent de la distinguer sans équivoque.

    lamier jaune DSC_0025

    Description

    C'est une espèces de plantes vivaces moyennes (40 cm maximum) qui pousse dans les endroits ombragés.

    ortie jaune DSC_0026

    Caractéristiques

     

    ortie jaune DSC_0028

    Elle est comestible, et possède toutes les qualités de l'ortie urticante