Classement alphabétique - Page 3

  • Ruta Graveolens

    Imprimer

    La rue officinale (Ruta graveolens L.) est un arbrisseau de la famille des Rutacées, cultivé pour ses feuilles utilisées pour leurs qualités aromatiques et médicinales

    Nom commun : rue fétide, herbe de la rue, rue des jardins, herbe de grâce.

    rue DSC_0126

    C'est un arbrisseau sous-frutescent, de 70cm - 100cm de haut environ, très ramifié et ligneux à la base. Les feuilles d'un vert glauque, semi-persistantes, sont alternes, pennatiséquées  (souvent trilobées) et de consistance un peu charnue. Petites fleurs, de couleur jaune verdâtre, regroupées en  corymbe

    La plante dégage une odeur forte et pénétrante avec un fond rappelant la coco, souvent perçu comme désagréable, et a un goût amer.

    Sa sève a des propriétés photosensibilisantes et peut provoquer des dermatites de contact chez les personnes à la peau sensible, et même de véritables brûlures par temps chaud.

    rue DSC_0454

    Plante originaire du Sud-Est de l'Europe Ukraine, Albanie, Bulgarie, ex-Yougoslavie. Elle est largement naturalisée dans toute l'Europe et en Afrique du Nord.

    Demande un sol léger et sec, calcaire et bien exposé au soleil. Multiplication par semis ou par boutures. La récolte intervient à partir de l'année suivante. On prélève l'extrémité des tiges avant floraison.

    Une taille de rabattement au printemps favorise l'apparition de nouvelles pousses.

    La plante se ressème facilement.

    rue DSC_0462

    Elle fut utilisée dès l'Antiquité, notamment chez les Romains, et les Pharisiens payaient la dîme avec de la menthe et de la rue (Saint Luc (XI-42)). Elle figurait dans la liste des plantes potagères recommandées dans le capitulaire De Villis (liste des plantes cultivées dans les jardins de monastère sous Charlemagne).

    Elle entrait au Moyen-Äge avec la sauge, la menthe, le romarin, l'absinthe et la lavande, le camphre, la cannelle et le clou de girofle dans la composition du Vinaigre des 4 voleurs censé protéger de la peste.

    Comme poudre de rue, elle entrait dans la composition du diaphoenis, remède de la  pharmacopée maritime occidentale au XVIII Siècle

    Les feuilles fraîches peuvent être utilisées pour assaisonner les sauces et les plats de viande. À utiliser modérément à cause du goût amer et des risques de toxicité.

    En Italie du Nord, elle est utilisée pour parfumer l'eau-de-vie  Grappa alla ruta. En Ethiopie, on en met une brindille dans les tasses de Café.

    On extrait de la rue officinale une huile essentielle utilisée en parfumerie.

    La rue officinale est aussi utilisée en homéopathie.

    À petite dose, la rue a la réputation d'avoir des vertus toniques et stimulantes qui facilitent la digestion. Elle contient une substance qui lui doit son nom, la rutine (ou  rutoside ), proche de lavitamine P, aux propriétés anti-oxydantes

    Elle a la réputation d'être abortives ce pourquoi sa culture a été interdite par une loi de 1921 . Elle est toxique à forte dose, et pour exemple la fille de Titus serait morte après en avoir consommé

    C'est un répulsif pour les insectes, notamment les puces et les pucerons

    rue DSC_0455

    Elle est également réputée éloigner les vipères

     Cette plante peut servir aussi à éloigner les chats car ils ne peuvent pas la sentir.

    rue DSC_0463

    Au jardin contre les pucerons :

    Laissez macérer environ 800g de feuillage, avant la ontée en graines, dans 10 l d'eau de pluie pendant 10 jours.

    Filtrez, en application diluée à 20 % soit 2 litres pour 10 litres d'eau de pluie, pulvérisez sur les plantes attaquées.

    Renouvelez l'opération tous les 3 ou 4 jours et tant que les pucerons résistent

    Ce purin peut se conserver plusieurs mois

     

     

  • Chardon doré, Carline Vulgaire,Carlina Vulgaris

    Imprimer

    Une rencontre dans les dunes du West Hoeck à La Panne

    chardon doré DSC_0755

     De 15 à 60 cm, il fleurit de juillet à septembre

    Caractères ,: tige unique  généralement ramifiée, capitule large de 3 à 4 cm.

    Biotopes: pâturages, friches, bois clairs, rocailles, dunes, éboulis fixés

    Le plus souvent plante bisannuellechardon doré DSC_0760
    en demi-rosette, pionnière des terrains nus, s'enracinant jusqu'à 40 cm de profondeur.

     

  • Liqueur de fleurs de bouillon blanc, Molène

    Imprimer

    Merci à Christian-Bernard Pour cette recette

    Liqueur de fleurs de bouillon blanc (molène)
    A défaut de vin de molène, c’est plutôt une liqueur
    Ingrédient pour 20 personnes
    1 litre de fleurs,
    50 cl d’eau de vie
    250 gr de sucre
    50 cl de vin blanc sec
    Dans une terrine (1l1/2 en verre, tassez les fleurs, ajoutez l’alcool, le vin et le sucre, fermée hermétiquement pendant 20 jours et filtrer avant la mise en bouteille, (pour mon gout personnel attendre 2 mois avant dégustation)

    http://naturepolitiqueogm.spaces.live.com/default.aspx

  • Molène

    Imprimer

    Voici un demande qui nous a été faite concernant une recette de vin de Molène

    Pouvez-vous y répondre ?

    Merci à tous

    molène

    recette de vin de molène
    auriez-vous la recette de vin fait avec les fleurs de molène , du vin blanc sec , du sucre et de l'alcool ??? merci de me la donner
    laporte.
    laporte.jocelyne@free.fr
  • Alliaire officinale - Alliaria officinalis Andrz

    Imprimer

     

     Noms usuels : Herbe à l'ail, Herbe aux aulx, Julienne alliaire, Velar alliaire

    070509 004

     L'alliaire officinale ou Herbe à ail (Alliaria petiolata) ; du latin allium : ail et petiolata car les feuilles du bas ont un long pétiole) est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Brassicacées

    070509 003

    Ses graines peuvent servir de substitut à la moutarde noire dans l'élaboration du condiment du même nom (moutarde). Les jeunes feuilles mélangées dans une salade apportent un léger gout d'ail. On peut également l'employer dans du beurre ou en faire du pistou

    Elle est traditionnellement utilisée pour ses vertus diurétiques, contre les rhumatismes, l'asthme et la goutte. On prête aussi des vertus antiseptiques à la plante fraîche, alors utilisée en cataplasme

    Infos de : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alliaire_officinale

    Condiment, Moutarde aux graines d'alliaire

    • 60 g de graines d'alliaire officinale
    • 50 ml de vinaigre de vin blanc
    • 100 ml d'eau
    • 20 ml d'huile de tournesol
    • 60 g de miel
    • 60 g de farine
    • 2 g de sel de Guérande
    • 25 g de curcuma (facultatif)
    1. Rincez les graines d'alliaire à l'eau froide. Faites-les tremper 8 h dans le vinaigre et l'eau afin de les ramollir.
    2. Mixez les graines, l'eau et le vinaigre. Ajoutez petit à petit l'huile de tournesol, le miel, la farine et le sel.
    3. Ajoutez le curcuma si vous souhaitez donner une couleur plus jaune à la moutarde.
    4. Laissez aérer la moutarde dans un pot en terre à l'air libre pendant 48 h au réfrigérateur pour dissiper l'amertume. 

    L'Alliaire officinale est une plante bisannuelle de 50 à 80 cm de hauteur.

     

    Sa tige est droite, ses feuilles pétiolées, découpées, d'une forme rappelant un cœur. Les fleurs sont blanches en grappes, composées de 4 sépales, de 4 pétales, de 6 étamines, 2 capelles. Les graines se trouvent dans des gousses longues à 2 valves. La floraison a lieu de Mars à Juin. On la rencontre en Europe, mais pas dans les régions méditerranéennes. Elle est présente dans les terrains frais, sur les bords des chemins, et jusqu'à un peu moins de 1000 m. L'Alliaire officinale a la particularité de sentir l'ail lorsqu'on la froisse entre les doigts. Elle doit son nom à l'allium qui signifie "ail".

    On la rencontre facilement aux bords des chemins et, dans les pâturages, les vaches la broutent volontiers.  Elle est utile comme antiseptique, que ce soit en usage interne qu'en usage externe. Il est recommandé d'utiliser l'Alliaire officinale alors qu'elle est encore très fraîche car elle perd très rapidement ses propriétés. Elle contient de l'huile essentielle, de hétéroside azoté, des enzymes

    Informations reprises du site : http://www.bien-etre-naturel.info/plantes/alliaire-officinale.html

     

    Propriétés et bienfaits de l’alliaire officinale

     

    L’alliaire officinale comprend d’incroyables vertus thérapeutiques, raison pour laquelle elle demeure très convoitée par les chercheurs scientifiques. Il s’agit d’un remède efficace contre les troubles urinaires et aussi le meilleur moyen pour évacuer rapidement l’urine. Cette plante est préconisée par les médecins pour apaiser les douleurs rhumatismales et traiter la goutte. Lorsque les feuilles sont encore vertes, elles peuvent être utilisées sous forme de cataplasme ou en infusion en tant qu’antiseptique. D’ailleurs, l’alliaire officinale conserve plus ses propriétés lorsqu’elle est encore fraîche. Elle forme un excellent complice contre les problèmes cutanés, comme l’eczéma et assèche rapidement les plaies, notamment celles liées aux muqueuses, entre autres les gencives. Pour retrouver la forme et avoir du tonus, il est conseillé d’en prendre modérément une bonne dose tous les matins. En raison de sa propriété expectorante, l’alliaire officinale était utilisée autrefois dans les pays européens en tant que matière de base servant à la fabrication d’antitussif et d’antiscorbutique

     

    Voir la suite sur ce site :

     http://les-plantes-medicinales.net/2011/03/alliaire-officinale-alliaria-petiolata/

    Quelques utilisation culinaire, sur ce site

     

     http://lesjardinsdepomone.skynetblogs.be/archive/2009/04/27/l-alliaire-cueillez-maintenant-l-ail-sans-ail-pour-vos-salad.html