Renouée du Japon

Imprimer

renouée du japon (3)

 

renouée du japon (2)

 

renouée du japon (1)

 

renouée du japon (4)

 

Fallopia japonica, Renouée du Japon,

Bambou japonais, Bambou mexicain.

 

Grande plante vigoureuse aux tiges creuses érigées, rougeâtres, aux grandes feuilles ressemblante à un cœur. Facilement  jusqu'à trois mètres de haut. Elle grandit de plusieurs centimètres par jour.

Fleurs : petites fleurs blanches en grappe à l'aisselle des feuilles.

Période de floraison: juillet à septembre.

Type de fruit : Akène à graine unique.

Milieu :    dans une grande diversité de milieux.

Originaire de l’est de l’Asie (Chine, Taiwan, Japon) où elle est une des premières plantes à coloniser les sols volcaniques après éruption, elle s’est acclimatée à toutes sortes d’habitats grâce à ses formidables facultés d’adaptation et sa résistance à l’air et aux sols pollués. Introduite aux alentours de 1850 en Grande-Bretagne dans le célèbre jardin botanique de Kew, près de Londres, elle s’est rapidement " échappée " et naturalisée dans toutes les îles britanniques en partie par introduction volontaire. En effet, son allure exotique et spectaculaire l’a rapidement rendue populaire chez certains jardiniers.

NE JAMAIS L INTRODUIRE CHEZ VOUS !!!

 

Très invasive, cette  Polygonaceae prend la place d’autres espèces durant sa croissance et se multiplie très rapidement dans notre environnement

Elle est d'ailleurs inscrite à la liste de l'Union internationale pour la conservation de la nature des 100 espèces les plus préoccupantes.

Introduite en Europe en 1825  siècle  notamment au Pays-Bas, comme plante ornementale des jardins, les renouées du Japon se sont répandues sur les terrains remaniés, le long des axes routiers et des voies ferrés et surtout le long des cours d'eau posant de graves problèmes écologiques.

 

PESTE - PESTE - PESTE - PESTE

Sitôt installée dans un milieu propice, la renouée se développe rapidement, on aura toutes les peines du monde à l’en déloger, et cela pour plusieurs raisons :

Sa capacité à se reproduire de façon végétative (c’est à dire, sans floraison) : des tiges souterraines se développent en tout sens et portent des bourgeons dont la durée de vie est de 10 ans : une fauche, un brûlis, sont par conséquents inefficaces : les bourgeons souterrains réapparaissent grâce à des organes de réserves. Seul un arrachage parfait, avec enlèvement de toutes les tiges souterraines (ce qui est quasi impossible !) pourrait réussir à l’éliminer.

Fleurs et plantes sauvages ... A la découverte des plantes...Lècia

 

Commentaires

  • je l'ai aussi rencontrée sur un mur, et tu as raison, elle partait à l'assaut d'un pommier voisin
    bisous

  • Il faut la manger pour s'en débarasser, il y a des recette sur wikipédia, c'est une façon très écolo de s'en débarasser, puisque l'on peut manger les pousses au printemps, et arracher les rizomes en hivers pour les faire sécher, regarder l'article sur wikipédia.

  • j'ai cette plante chez moi,ont m'a dit que c'était toxique pour les animaux et humain????

  • Bonsoir,

    Sans blague, la renouée est bonne à manger ? Super, plus besoin d'acheter des épinards ! Envahissante, oui, mais on peut limiter relativement facilement son expansion.

    Déjà les poules mangent les jeunes feuilles, les cochons d'Inde aussi, j'aurais donc pu me douter qu'elle était comestible.

  • Je cherche un site qui présente de façon très claire les différentes plantes comestibles et médicinales, ma nouvelle précarité m'oblige à manger autrement. J''en profite pour mieux manger et surtout moins manger.
    Je ramasse le plantain, la prêle, les orties et le pissenlit. Mais j'aimerais élargir mes découvertes.
    J'habite à Genève et recherche des gens passionnés par des balades découvertes en campagne et montagne avec ses 2 thèmes plante médicinales et plantes comestibles.

  • (je ne sais pas comment inserer des photos dans le texte)
    Photos : tarte a` la renouee du Japon
    http://lawrencebrook.awardspace.com/HPIM0947_knotweed_pie_WL.jpg
    compote renouee du Japon
    http://lawrencebrook.awardspace.com/HPIM0627_KWsauce_WL.jpg
    cobbler (renouee + fraises)
    http://lawrencebrook.awardspace.com/HPIM0623_KWcobbler_WL.jpg

    cueillette pour une tarte
    http://lawrencebrook.awardspace.com/HPIM0682_jap_kw_WL.jpg

    En Amerique du Nord, on a le meme probleme avec la renouee du Japon.

  • J'en fais de la compote comme avec de la rhubarbe et aussi de la tarte (pate brisee, 500g de pousses de renouee en petits morceaux+100g de sucre+ jus d'1/2citron)

  • La majorité des massifs de renouées pousse sur des terres artificielles (décharges, remblai, etc.) et ses zones ont souvent été traitées à l'herbicide. Alors si c'est soi-disant très écolo de la consommer, ce n'est sans doute pas très bon pour la santé !

  • Depuis plusieurs années, en me rendant au bureau, j'avais décelé un parterre de renouées le long de la route. Une surface immuable d'environs 10 mètres de long sur 2 de large. Lorsque j'ai acheté ma maison qui se trouve dans un bois du Brabant Wallon ( Belgique ) j'ai prélevé avec une fouchette qui trainait dans ma voiture un minuscule plan. Ceci au printemts. Je l'ai posée dans un parterre longeant ma maison que n'avait jamais rien laissé pousser excepté de la roquette... Depuis 5 ans j'ai une dizaine de pieds de renouées qui passent devant la fenètre de mon bureau avec le soleil qui passe à travers. C'est une merveille des yeux qui me chavire. Et, en cette fin avril 2010, la première chose que je fais, en arrivant, c'est d'admirer la force et beauté de leur croissance. Je suis comblé par elles...

  • envoyer a Lulu!!!

  • merci de faire vivre par vos coms et votre intérêt, toutes les plantes de ce blog

  • Bonjour,

    Mai pourquoi du Japon ? Je connais ces plantes, que, gamine, j'appelais les grands épinards. Cousine du polygonum grimpant, elle est aussi envahissante. Faut couper au fur et à mesure de la croissance. Belle plante, si elle est comestible, on a à manger pour l'année ! Elles me servent surtout, n'ayant jamais goûté la plante, à protèger le poulailler de la chaleur du soleil. J'aime bien cette plante, suffit pour ne pas se laisser envahir de la couper et de tenter de l'arracher (pas facile). Mais on peut limiter son envahissement. Elle peut donc être utile en pare vent, en abri, et puis jolie de toutes façons. Faut juste connaître sa taille un fois Juin arrivé et sa tendance à l'expansion. Sinon, je vais tenter de les manger, on verra bien... si vous 'avez plus de mes nouvelles... vous saurez pourquoi.

    Bellou

  • Bonjour,
    lu ces deux billets sur la renouée:
    http://cedepa.wordpress.com/2012/06/24/la-renouee-du-japon-fallopia-japonica/

    En fait, ceux qui s'en plaignent le plus ne font pas grand chose pour la combattre puisque, d'après ce billet, elle colonise essentiellement des terrains publics...Le jour viendra où l'utilisation des produits chimiques sera légitimée puisque manifestement, un passage d'épareuse par an la renforce plutôt que l'affaiblit.
    Jacques

Les commentaires sont fermés.