25/07/2008

Alkékenge

            Alkékenge     
         ( Nicandra physaloides,       Physalis peruviana )  
( Solanacées)

Synonyme(s) : Amour en cage, Cage d'amour, Coqueret du Pérou, Pommier d'amour, Physalis

Origine du nom français : le nom vient du persan kakunadj.
La plante est originaire du Pérou (Amérique Centrale) d'où son nom de Coqueret du Pérou.

Cycle de vie : vivace.

Habitat : spontanée parmi les haies, le long des fossés, parmi les décombres et, en général, dans les lieux frais et humides de la plaine à l'étage submontagnard.

Tige : tige dressée simple ou ramifiée, anguleuse légèrement velue.

Reproduction : le fruit est une baie rouge ou orange enfermée dans un calice qui s'est développé en vessie légère et côtelée, d'où le nom "d'amour en cage". La saveur est acidulée.

Commentaires : les Physalis se sèment en mars. Leur culture est en tout point identique à celle des tomates. La température idéale pour le semis et de 20 degrés. La plantation intervient en mai-juin et la floraison apparaît à partir de fin juin.
Observée dès le 18ème siècle, la plante est introduite dans les jardins botaniques au 19ème siècle.

Utilisations officinales : la plante contient des substances astringentes, diurétiques, anti uriques, fébrifuges
Le physalis est plus riche en vitamine C que l'orange, on constate aussi que plus le fruit est mûr, plus forte est la concentration en béta carotène.

Utilisations culinaires : les physalis sont très utilisés en pâtisserie : gâteaux, tartes ou clafoutis mais aussi gelées et confitures les valorisent au mieux.
Il est habituellement cuit, mais il peut aussi se manger cru. En renversant l'enveloppe sur la
tige, on peut tremper le fruit entièrement ou à demi dans du caramel ou du chocolat fondu de manière à obtenir une friandise délicieuse.
On le consomme tel quel ou dans les salades de
fruits et les salades composées. Très riche en pectine, on le cuisine en confiture ou en gelée. Il se conserve au plus 2 jours au réfrigérateur, recouvert d'un linge.

Utilisations autres : les physalis peuvent être utilisés en bouquets secs ou pour décorer une table.

alékenge

16:48 Publié dans Nays | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : plante, sauvage, alkekenge | | |  Facebook |

Commentaires

bonjour Nays,
il va falloir que j'aille voir ou en sont les miens, je les ai mis dans un recoin, ils envahissent un peu l'espace.
Belle journée
joli post

Écrit par : nanny | `2008-07-27 à 09.08:45 `

Répondre à ce commentaire

j en ai aussi une calamité un année à un endroit
et l année suivante 5 mètre plus loin
une plante parasite encore pffffy mais si belle

Écrit par : Lècia et Ischia | `2008-08-07 à 20.04:25 `

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Pour ne pas être envahi, il suffit de les planter dans un seau en plastique. Faire un petit trou (1mm à 10 cm du fonds) pour évacuer le trop d'eau. La seule contrainte est de ne pas les laisser complètement sécher. C'est beaucoup moins tenace que les orties...
Autrement, en pleine terre, au printemps et en été, arracher sans vergogne là où elles sont allées sans y être invité ! (Quand la terre est mouillée, c'est plus facile !)

Écrit par : TARDY | `2015-01-04 à 21.13:43 `

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.