21/07/2008

Lotier corniculé

Le Lotier corniculé (Lotus corniculatus L.) est une plante herbacée vivace de la famille des Fabaceae couramment cultivée comme plante fourragère.

Autres noms,

Trèfle cornu, Corne du diable, Pied de poule, Cornette, Sabot de la mariée

lotier 2

Origine du nom

Lotier vient de lotos, un mot qui désignait plusieurs plantes chez les Anciens Grecs, dont le lotier corniculé. Corniculé vient de cornu qui signifiait corne, une allusion aux fruits de la plante qui ressemblent à de petites cornes

 lotier 1

Description

C'est une plante basse, plutôt couchée, aux feuilles à 5 folioles, ovales, les basales ressemblant à des stipules.

Les fleurs jaunes ou jaune-orangé sont en petites têtes.

 lotier 3

Caractéristiques

Organes reproducteurs

Graine

Habitat et répartition

  • habitat type : pelouses basophiles médioeuropéennes occidentales, mésohydriques
  • aire de répartition : originaire d'Eurasie méridionale ; en Amérique du Nord, elle s'est échappée des cultures et colonise maintenant les lieux ouverts

 

Utilisation économique

C'est une plante fourragère cultivée qui entre dans la composition des mélanges de semences pour prairies mixtes graminées-légumineuses.

 lotier

Utilisation médicale

Autrefois, on utilisait le lotier corniculé comme calmant ou somnifère. La posologie était de 1 c. à thé de fleurs séchées par tasse, 3 tasses par jour. Aujourd'hui, nous savons que la substance active est l'acide cyanhydrique, toxique pour l'homme et même mortelle à dose assez faible (15 tasses d'infusion par jour). La dose thérapeutique utilisée autrefois pouvait être mortelle lorsque prise durant une longue période.

10:01 Publié dans Nanny | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : lotier | | |  Facebook |

Commentaires

J'aime beaucoup...
Et les photos aussi !
Bis et bonne journée
Vérone

Écrit par : Vérone | `2008-07-23 à 08.47:33 `

Répondre à ce commentaire

Faisant des crises de spasmophilie, j'ai pris l'habitude de prendre des tisanes de lotier corniculé - en alternance avec d'autres plantes - 4 fois par jour, matin, après-midi et 2 le soir, cela depuis maintenant 8 ans. Apparemment, aucune toxicité sur moi ! Si ça peut vous intéresser, voilà ce que j'en conclus : le lotier n'est pas efficace contre les insomnies, contrairement à la passiflore ou la valériane. Mais il est efficace contre les mouvements musculaires involontaires ( les jambes jamais au repos le soir quand on est couché, véritable fléau du spasmophile) et les conséquences de l'émotivité (mains moites, rougeurs, bégaiements). Il est aussi efficace dans les crises d'angoisses, les sensations de "perdre la boule". Par contre, contrairement à la valériane efficace dès la première semaine et la passiflore au bout de 2 à 3 semaines, il n'est pas efficace tout de suite : il faut attendre 6 semaines voire 2 mois pour se rendre compte d'une amélioration de son état. Si ça peut vous intéresser, le houblon, l'aubépine et le millepertuis n'ont donné aucune efficacité, même après plusieurs mois. Maintenant, il ne s'agit que de mon cas perso. En tout cas, l'acide cyanhydrique ne m'a pas tué.

Écrit par : daniel | `2012-12-16 à 23.50:03 `

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.