Galinsoga cilié

Imprimer
Galinsoga cilié - Galinsoga ciliata  

Galinsoga parviflora ( pas de pilosité )


galinsoga cilie (1)  

Plante annuelle de 10 à 70 cm à fleurs tubulées jaunes, floraison

mars à octobre facilement.

 

Feuilles opposées ovales pointues et dentées.

Milieu : Champs, JARDIN, friche surtout partout !!!    galinsoga cilie  
         

Forme des racines à partir de tiges coupées.

 

Produit un grand nombre de semences. Un seul plant peut produire

 jusqu'à 7 500 graines, en commençant dès la huitième semaine. Les

semences ne présentent aucune dormance, elles commencent à germer

dès qu'elles sont tombées. Une grande partie peut aussi germer l'année

suivante ( certains jardiniers disent qu'elle peut attendre 50 ans )

 

Comestible les jeunes pousses (voire la plante fleurie) en salades -

 

 627


 

Une véritable peste puisque pas moyen de s'en défaire depuis plus

de 20 ans je me bats contre elle c'est  une  plaie une

infection !!!   

Propriétés médicinales : la plante est astringente.   

Fleurs et plantes sauvages ...

A la découverte des plantes...Lècia

Commentaires

  • mise en forme de l image et du texte et dès que je post tout se décale c'est simplement fatiguant !!!

  • c'est pas grave Lécia.. ta présentation donne quand même bien. Que veux-tu se sont les aléas de skynet. Il parait que cette plante est originaire du Mexique où quelque part par là...

    Bizouxxxx

  • yesssssssss, j'ai retiré la photo du milieu, j'ai ojouté retour à le ligne 2 fois et je l'ai recopiée
    cela fait deux jours, que je cherche
    bisous

  • Bonsoir
    comment vas tu?

    J'en appelle à l'amitié, celle qu'on dit éternelle,
    Quand on est enfin libre, de donner sa confiance,
    Et partager nos larmes, comme nos éclats de rire,
    Ou se laisser aller à faire des confidences,
    Et dans un seul regard, on dialogue en sourire.

    J'en appelle à l'amitié, celle qu'on dit si belle,
    Quand on est allongé, sur un lit de douleur,
    Dans un hôpital gris et déshumanisé,
    La porte qui s'ouvre enfin, sur l'ami espéré,
    Fait scintiller les murs et oublier la peur.

    J'en appelle à l'amitié, celle qu'on dit fidèle,
    Quand on est mal aimé, en proie au mal-être,
    On pense au chien dévoué, qui ne jugera jamais,
    Passant sa vie de bête à respecter son maître,
    Aussi sincère que lui, l'ami qui nous connaît.

    J'en appelle à l'amitié, celle qu'on dit fraternelle,
    Quand on est différent, soit de couleur de peau,
    De religion, de classe, ou de façon de vivre,
    Sa tolérance est telle, qu'on le trouve si beau,
    L'ami qui nous accepte, celui qui nous fait rire.

    J'en appelle à l'amitié, celle qu'on dit immortelle,
    Quant on est solitaire, chacun dans sa tanière,
    A ignorer les autres, fier et indifférent,
    Alors qu'il suffirait d'éclater les barrières,
    Et dire comme l'ami, je suis là maintenant.

    Passe une bonne soirée et une douce nuit
    ton ami MICHAEL

  • je souhaiterai savoir comment cette plante se developpe et si je peux la trouver en algerie car c'est le meme climat que la corse.
    Et ou peut on trouver des graines afin de la prduire pour ses vertues medicinales
    Merci d'avance

Les commentaires sont fermés.