Pavot de Californie (Eschscholzia californica)

Imprimer

 

Pas vraiment une plante sauvage, mais une plante médicinale. 

Le pavot de Californie (Eschscholzia californica Cham.) est une plante herbacée de la famille des Papaveraceae couramment cultivée dans les jardins d'ornement là où elle est acclimatée, en particulier, en France, dans la région de Montpellier. C'est une plante originaire de la Californie et du sud-ouest des États-Unis où elle couvre de vastes étendues à proximité des forêts de séquoïas.

100_2603

  

Petite fleur de couleur orange  très vive.

Usage

Utilisation des parties aériennes contre les troubles mineurs du sommeil

Composition

L'eschscholtzia renferme des alcaloïdes, notamment de la californidine. Elle contient également du zinc.

Pharmacopée

  • Propriétés : antinévralgique, hypnotique et sédative, légèrement antispasmodique
  • Usage : énurésie, psiorasis, migraine, névralgie, insomnie, déprime, certaines maladies de peau.

Ses alcaloïdes sont absolument dénués de toxicité et l'usage de la plante ne provoque ni accoutumance ni assuétude. Son usage est toutefois déconseillé chez la femme enceinte dû à la présence de ces alcaloïdes (Eschscholtzine, californidine).
Cette plante est un hypnotique naturel : elle apporte un sommeil réparateur et paisible, supprime les difficultés d'endormissement, les cauchemars et les réveils nocturnes. Elle est anxiolytique et sédative : elle permet aux anxieux et aux nerveux de tous âges de retrouver une vie calme, sans stress. L'eschscholtzia est tout indiquée pour soulager les troubles physiques et psychiques des enfants.
Usages (adolescent ou adulte): 20 g de fleurs par litre d'eau bouillante en infusion de 15 minutes minimum. 1 tasse au coucher. Nébulisat: 1 g en gélule au coucher. Poudre: idem. Enfants de moins de 12 ans: Consulter un professionnel phytothérapeute spécialisé.

Commentaires

  • je suis très interessée par la faune et flore de
    Californie.... Les photos sont très beles

  • Je voudrais acheté des graines des Pavot de Californie.

    A bientôt,

    Anne.

Les commentaires sont fermés.