• souci calendula officinalis

    Imprimer

    avril+125

    petite fleur des champs, 

    il est connu pour ses vertues antiseptiques et fébrifuges

    usages : comme sudorifique pour faire tomber la fièvre, il est employée dans les cas de grippe et de maladie infantiles

    anti inflammatoire du tube digestif , il soulage les troubles hépatiques

    en lotions ou cataplasmes il soigne les brûlures , prévient les engelures 

    les feuilles fraîches servent de remède de secours appliquées sur les piqûres d'insectes

    culture : annuel le soucis est semé en octobre -novembre pour fleurir en mai ou au printemps en régions froides, il se ressème facilement

    application : en usage interne utilisez-le en infusion a raison d'1 c a soupe pour un bol d'eau frémissante a prendre 4 fois par jour  en dehors des repas

    pour les lotions utilisez 100g de fleurs pour 1 l d'eau bouillante en laissant infuser 10 min

    sur crevasses et brûlures laisser agir environ 10 min  

  • boutons d'or

    Imprimer
    avril 041

    infos trouvé sur le web

    Culture [modifier]

    Les renoncules poussent dans les régions tempérées ou froides. On peut citer le bouton d'or, la renoncule d'Asie, et les nombreuses renoncules de montagne et des zones froides.

    La renoncule apprécie la terre légère et riche et un lieu semi-ombragé, pour une floraison en juin.

    Utilisation [modifier]

    Alimentation [modifier]

    Les jeunes plantules contiennent beaucoup de vitamine C, on peut les consommer en salade. Par la suite elles deviennent amères et toxiques.

    Santé [modifier]

    La renoncule renferme des principes actifs âcres, dont l'ingestion provoque une sensation de brûlure dans la gorge, puis des nausées et une violente inflammation de l'intestin. Il s'agit du ranunculoside (hétéroside de lactone) qui par hydrolyse libère de la protoanémonine, extrêmement vésicante. Les espèces les plus vénéneuses sont la renoncule scélérate des étangs et la renoncule thora des massifs calcaires.

    Une fois séchée, la plante est moins toxique (en tout cas pour le bétail). C'est pourquoi, sa présence dans le foin bien sec, bien que non conseillée, n'est pas trop dangereuse.

    avril 040avril 039

     

  • Petite pervenche - Vinca minor

    Imprimer

    Elle est aussi violette des sorcière, violette des morts, violette des serpents, ou herbe de fidélité: tout un programme! Elle fait partie de la famille des apocynacées. Elle pousse abondamment de façon indigène mais elle est aussi cultivée en tant qu'ornementale. Signification des termes: du nom latin vinca qui vient de vincere qui signifie "vaincre" car la plante conserve ses feuilles durant l'hiver;et minor signifie "petit" car elle a des petites fleurs.

    Ses fleurs sont bleues, violettes ou blanches. Ses feuilles sont persistantes et vert luisant, ainsi elle est associée à l'idée d'éternité ; en Italie, elle est tressée en couronnes qu'on posait sur la tombe des enfants et des adolescents , et en Flandre , elle jonche le chemin que suivaient les futurs mariés pour se rendre à l'église, ses fleurs d'un bleu pur symbolisant l'innocence de la fiancée et ses feuilles la pérennité des sentiments amoureux.

    Elle peut être toxique en cas d'ingestion (vomissements) mais elle a des propriétés médicinales: on l'utilise contre la pleurésie, comme anti hémorragique, ou pour la circulation artérielle et cérébrale. En effet, elle contient de la vincamine, elle soigne alors les troubles de la mémoire , de la concentration , de la vision et de l'audition.Elle diminue les pertes d'équilibre et les vertiges. On l'utilise en gargarismes contres les angines et on applique ses feuilles fraîches sur les plaies pour coaguler le sang.Elle peut soigner les maladies des voies repiratoires et calmer la fièvre. Antilaiteuse, elle tarit le lait des nourrices.

    Pour la petite anecdote, dans le langage des fleurs, la pervenche symbolise la mélancolie... 

     

    vinca minor

     

     Crédit photographique: Mélodye

     

    Culture:

    - Vivace persistante
    - Hauteur:~20 cm
    - Exposition: toutes mais la floraison sera plus abondante au soleil...
    - Sol: terreau de feuilles, frais, neutre et humidité normale
    - Croissance rapide
    - Multiplication: séparation des rejets enracinés au printemps
    - Entretien: on peut la rabattre en fin d'hiver si elle se montre envahissante

  • Viola odorata

    Imprimer

    Je les appelerais "violette", mais je me trompe peut-être?

    Merci pour ta réponse!

    Moi je les adore, elle forme un beau parterre!

    IMG_3034

     

  • Mauvaise ou pas?

    Imprimer

    Entre les ancolies elle pousse, je ne pense pas que ce soit de la famille du coquelicot, qu'en pensez-vous?

    IMG_3033