A

  • Aunée Officinale, Inula Helenium

    Imprimer

    Une découverte hier en visitant le Jardin Collectif de Quevaucamps

    l'aunée officinale , inula helenium, Enule-campane, Oeil-de-cheval, Panacée-de-Chiron, Lionne, Aromate-germanique

    a un beau passé. Théophraste, Dioscoride et Pline, pendant l'Antiquité ; Albert le Grand et Sainte Hildegarde, au Moyen-âge ; Matthiole à la Renaissance, ont vanté ses mérites et sa réputation ne s'est pas affaiblie depuis.

    Jadis en Allemagne, sa racine permettait de fabriquer un vin d'aunée, appelé aussi "potio Paulina" en souvenir de la recommandation de Saint-Paul à Timothée de boire un peu de vin pour remédier à la faiblesse de son estomac..

    En Alsace, le "Reps"est obtenu par la macération de la racine dans le moût.

    Son nom d'Helenium dérive d'helenion, non grec de la plante qui viendrait d'Elenê , on raconte qu'elle était née des larmes d'Hélène, femme de Ménélas qui fut cause de la guerre de Troie

     

    L'aunée, originaire d'Asie est une plante pérenne dotée d'une puissante racine ramifiée qui produit une ou plusieurs tiges également ramifiées, terminées par des capitules de fleurs jaunes.

    Excellente plante mellifère, elle fleurit de juillet à août, on récolte sa racine de septembre à novembre

    Les feuilles bases sont ovales, pétiolées ; les feuilles caulinaires sont lancéolées , sessiles.

    Les fruits sont des akènes à aigrettes

    DSC_6501.JPG

    elle est cultivée pour ses qualités médicinales et ornementales dans le monde entier.

    Actuellement, les besoins pharmaceutiques sont couverts par la culture en plein champ.

    On récolte pour la médecine la racine (radix helenii)que l'on extirpe à l'automne après 2 ou 3 ans de culture

    Une fois nettoyée et débarrassée des parties vertes, la racine est coupée en deux et séchée à 35°C maximum.

     

    DSC_6503.JPG

    Elle dégage un parfum aromatique et présente un goût amer

    Elle contient jusque 50% d'inuline, des huiles essentielles et des principes amers. Parmi ceux-ci l'hélénine  a un effet vermifuge et était jadis abondamment utilisée en médecine infantile contre les oxyures et les ascaris.

    On consomme une infusion , réalisée avec a à 2 cuillères à café de racine pour 1/2 l d'eau, pour ses propriétés expectorantes , cholagogues, et anthelmintiques.

    La racine fournit l'inuline, importante pour le traitement du diabète

     

    L'huile essentielle tirée de la racine fraîche est insecticide  et vermifuge

    En application externe, l'aunée sert à la confection de gargarismes, de bains pour les plaies rebelles, les boutons, les lichens.

    DSC_6505.JPG

  • Astrantia Major, Sanicle des Montagnes, Radiaire

    Imprimer

    astrantia major 'snow star' DSC_0371

     

    Famille des Umbelliferae (Apiaceae)

    Plante herbacée pérenne au rhizome noir et ligneux.

    Les ombelles blanches sont protégées par un involucre menbarneux, blanc ou rosé

    Les feuilles de la rosette sont pétiolées, palmées et dentées.

    Le fruit est un akène présentant une crène pectinée.

    C'est une espèce spontanée en Europe, on la trouve dans les forêts claires, les fourrés, au voisinage des eaux, et des prairies humides.

    On récolte pour la médecine les rhizome ( Radix astrantiae), ou la tige feuillée (herba astrantiae)

    Les rhizomes sont nettoyés, débarrassésdes parties vertes, des radicelleset séchés à l'ombre.

    En séchoir, la température ne doit pas dépasser 40°C

    La tige est coupée à la main en pleine floraison, par temps chaud et ensoleillé.

    Les deux parties dégagent une odeur aromatique.

    Elles contiennent surtout une huile essentielle favorisant la sécrétion des sucs gastriques (stomachique)et stimulant pour l'appétit.

    Elles sont utilisées en infusion ou en poudre

    Elles entrent aussi dans la composition des tisanes diurétiques.

    Toute la plante est légèrement Toxique

    Utilisée en médecine vétérinaire pour augmenter l'appétence du bétail

    Epoque de Floraison : juin à août

    Récolte :

    Les rhizomes , septembre et octobre

    tige feuillée, juin juillet

  • Alliaire officinale - Alliaria officinalis Andrz

    Imprimer

     

     Noms usuels : Herbe à l'ail, Herbe aux aulx, Julienne alliaire, Velar alliaire

    070509 004

     L'alliaire officinale ou Herbe à ail (Alliaria petiolata) ; du latin allium : ail et petiolata car les feuilles du bas ont un long pétiole) est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Brassicacées

    070509 003

    Ses graines peuvent servir de substitut à la moutarde noire dans l'élaboration du condiment du même nom (moutarde). Les jeunes feuilles mélangées dans une salade apportent un léger gout d'ail. On peut également l'employer dans du beurre ou en faire du pistou

    Elle est traditionnellement utilisée pour ses vertus diurétiques, contre les rhumatismes, l'asthme et la goutte. On prête aussi des vertus antiseptiques à la plante fraîche, alors utilisée en cataplasme

    Infos de : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alliaire_officinale

    Condiment, Moutarde aux graines d'alliaire

    • 60 g de graines d'alliaire officinale
    • 50 ml de vinaigre de vin blanc
    • 100 ml d'eau
    • 20 ml d'huile de tournesol
    • 60 g de miel
    • 60 g de farine
    • 2 g de sel de Guérande
    • 25 g de curcuma (facultatif)
    1. Rincez les graines d'alliaire à l'eau froide. Faites-les tremper 8 h dans le vinaigre et l'eau afin de les ramollir.
    2. Mixez les graines, l'eau et le vinaigre. Ajoutez petit à petit l'huile de tournesol, le miel, la farine et le sel.
    3. Ajoutez le curcuma si vous souhaitez donner une couleur plus jaune à la moutarde.
    4. Laissez aérer la moutarde dans un pot en terre à l'air libre pendant 48 h au réfrigérateur pour dissiper l'amertume. 

    L'Alliaire officinale est une plante bisannuelle de 50 à 80 cm de hauteur.

     

    Sa tige est droite, ses feuilles pétiolées, découpées, d'une forme rappelant un cœur. Les fleurs sont blanches en grappes, composées de 4 sépales, de 4 pétales, de 6 étamines, 2 capelles. Les graines se trouvent dans des gousses longues à 2 valves. La floraison a lieu de Mars à Juin. On la rencontre en Europe, mais pas dans les régions méditerranéennes. Elle est présente dans les terrains frais, sur les bords des chemins, et jusqu'à un peu moins de 1000 m. L'Alliaire officinale a la particularité de sentir l'ail lorsqu'on la froisse entre les doigts. Elle doit son nom à l'allium qui signifie "ail".

    On la rencontre facilement aux bords des chemins et, dans les pâturages, les vaches la broutent volontiers.  Elle est utile comme antiseptique, que ce soit en usage interne qu'en usage externe. Il est recommandé d'utiliser l'Alliaire officinale alors qu'elle est encore très fraîche car elle perd très rapidement ses propriétés. Elle contient de l'huile essentielle, de hétéroside azoté, des enzymes

    Informations reprises du site : http://www.bien-etre-naturel.info/plantes/alliaire-officinale.html

     

    Propriétés et bienfaits de l’alliaire officinale

     

    L’alliaire officinale comprend d’incroyables vertus thérapeutiques, raison pour laquelle elle demeure très convoitée par les chercheurs scientifiques. Il s’agit d’un remède efficace contre les troubles urinaires et aussi le meilleur moyen pour évacuer rapidement l’urine. Cette plante est préconisée par les médecins pour apaiser les douleurs rhumatismales et traiter la goutte. Lorsque les feuilles sont encore vertes, elles peuvent être utilisées sous forme de cataplasme ou en infusion en tant qu’antiseptique. D’ailleurs, l’alliaire officinale conserve plus ses propriétés lorsqu’elle est encore fraîche. Elle forme un excellent complice contre les problèmes cutanés, comme l’eczéma et assèche rapidement les plaies, notamment celles liées aux muqueuses, entre autres les gencives. Pour retrouver la forme et avoir du tonus, il est conseillé d’en prendre modérément une bonne dose tous les matins. En raison de sa propriété expectorante, l’alliaire officinale était utilisée autrefois dans les pays européens en tant que matière de base servant à la fabrication d’antitussif et d’antiscorbutique

     

    Voir la suite sur ce site :

     http://les-plantes-medicinales.net/2011/03/alliaire-officinale-alliaria-petiolata/

    Quelques utilisation culinaire, sur ce site

     

     http://lesjardinsdepomone.skynetblogs.be/archive/2009/04/27/l-alliaire-cueillez-maintenant-l-ail-sans-ail-pour-vos-salad.html

  • Adonis du printemps (Adonis vernalis) (Adonanthe vernalis)

    Imprimer

     

    photo_adonis_vernalis_1

    Photo:


     

    Adonis-Printemps

    Adonis-Vernalis

    (Renonculacées)

    Altitude : jusqu'à 1200 m.

    Taille : de 10 à 30 cm.

    Floraison : d'avril à mai.

    Cycle de vie : vivace.

    Répartition : france : Alsace, Causses.

    Espèce protégée en France.

    Toxicité : toxique.

    Habitat : prairies sèches, landes rocailleuses,

     surtout calcaires.

    Fleurs : fleurs jaune doré, de 4 à 8 cm, 10 à 20 pétales.

    Feuilles : feuilles alternes, vert clair, découpées en lanières.

    Tige : tige non feuillée à la base.

    Commentaires : plante glabre.

     

  • Absinthe (Artemisiae Absinthium)

    Imprimer
    plante absinthe

     

    Altitude : jusqu'à 1600 m.

    Taille : de 30 à 100 cm

    Floraison : de juillet à août

    Cycle de vie : vivace

    Répartition : france : plus ou moins répandue selon les régions.

    Toxicité : toxique

    Habitat : lieux arides et ensoleillés, bords des chemins, talus, terrains vagues. Proximité des habitations (parfois cultivée), naturalisée.

    Fleurs : petits capitules jaune clair ovoïdes, réunis en une longue grappe pyramidale penchée.

    Feuilles : feuilles profondément divisées, vert foncé dessus, laineuses-blanches dessous.

    Tige : tige anguleuse souvent teintée de rougeâtre et souvent ligneuse à la base.

    Commentaires : par rapport à l'armoise, sa pilosité est argentée.
    Connue depuis longtemps comme plante médicinale et condimentaire. Originaire de l'est de la région méditerranéenne. Aujourd'hui, l'usage de boissons alcoolisées contenant de l'absinthe est fortement déconseillé à cause des substances toxiques présentes dans cette plante (les liqueurs d'absinthe sont interdites dans de nombreux pays, en revanche, les vermouths, dépourvus d'huiles éthérées, sont considérés comme sans danger).

    Utilisations officinales : les propriétés médicinales de l'absinthe sont connues depuis l'Antiquité On en vantait surtout les capacités de stimuler l'appétit et de favoriser la digestion, tout en lui reconnaissant aussi des propriétés emménagogues (elle régularise les règles), fébrifuges, stimulatrices de la fonction du foie, vermifuges et stimulatrices de la formation des globules blancs et rouges du sang.